Actuellement en direct

 

 

107.3 Le Mans

Le jeune comédien présente son premier spectacle dans le costume de metteur en scène. Une pièce tirée du roman de John Fante, sorti en 1939. Il était l’invité de Robin Hulin dans « C’est d’Actu ! », le 1er décembre, pour évoquer ses deux représentations au théâtre de l’éphemère, les 2 et 3 décembre.

Autre événement important de ces deux soirées, c’était le dernier spectacle au théâtre Paul Scarron sous la direction du théâtre de l’Ephémère !

Le rêve et l’insolence de l’ambition

« Demande à la poussière » raconte l’histoire d’un jeune garçon, Arturo Bandini, interprété par Pierre Bacheviller, qui rêve de devenir le plus grand des écrivains. Il part réaliser son rêve à Los Angeles. Mais la vie sur les terres américaines est parfois cruelle, et les désillusions nombreuses.

Ce que Maxime Pichon essaye de montrer au spectateur dans cette pièce, c’est le parcours d’un garçons plein d’ambitions, mais qui se heurte au mur de la réalité. Un mur qui, lorsque les ambitions et le destin le gravissent, dévoile parfois un envers du décors beaucoup plus sombre et périlleux que dans les rêves.

Pour Maxime Pichon, c’est l’insolence, ou l’insouciance de ce jeune personnage qui l’a profondément passionné et inspiré quand il a découvert ce roman. Un Arturo Bandini qui lui rappelle certaines de ses facettes.

Ne pas se suffire

Pour le metteur en scène, ce roman l’a « poussé à aller au bout de ses rêves, et à ne pas se suffire de sa situation actuelle ». Un coup de coeur littéraire, qui l’a poussé à sa première création. Un travail d’adaptation qui a duré trois ans. Encore aujourd’hui, quand on lui demande comment on adapte les mots et les textes de John Fante, lui même ne sait toujours pas. Une pièce qui est passée par un coup de cœur pour le comédien Pierre Bacheviller, qui ne l’a jamais fait douter, de la capacité à endosser le costume d’Arturo Bandini.

2 Studios
radiophoniques